BUIRE : Restauration scolaire du lundi 18 au vendredi 22 décembre 2017.

Les menus du restaurant scolaire de BUIRE  du lundi 18 au vendredi 22 décembre sont les suivants : Restaurant scolaire du 18 au 22 décembre (semaine 51)

 

Le repas de Noël sera vendredi, dernier jour de classe avant les deux semaines de vacances. Merci au personnel de la restauration scolaire qui, autour de M. LEDIEU, a préparé ces repas toute l’année 2017 avec l’exigence de qualité qu’on leur connaît.

Bonnes vacances à tous, enfants, enseignantes et encadrants communaux, bonnes fêtes de fin d’année et… à l’année prochaine !

BUIRE : Le Père Noël anticipe sa visite à l’école.

Le Père Noël avait prévenu les responsables de la commune. Décidément, les vacances étaient trop près de Noël, il n’aurait pas le temps de se rendre à l’école la semaine prochaine !

 

Mais, il est gentil, le Père Noël, tout le monde le sait. Il voulait quand même rendre visite à tous ces enfants si sages en classe. C’est donc vendredi 16 décembre qu’il avait donné rendez-vous aux membres du Conseil Municipal pour sa tournée annuelle.

Dès le matin, accompagné de ses mascottes, il est arrivé à l’école pour la distribution de  brioches et de jus de fruits, accompagné des membres de la commission scolaire.

L’après-midi, la municipalité proposait un spectacle à la salle des fêtes aux enfants de l’école et aux parents : le clown Nino qui sait aussi jongler.

 

Les enfants, qui sont aussi montés sur scène pour entonner des chants préparés avec leurs professeures, ont été largement associés au spectacle par Nino.

Ensuite, la mairie offrait des livres et des chocolat  à chacun des écoliers pour clore cette journée décidément festive.

Voici quelques photos pour immortaliser ces instants toujours mémorables :

BUIRE : Conseil Municipal du 13 décembre.

Le mardi 13 décembre, le Conseil Municipal s’est réuni dans la salle de réception de la mairie de BUIRE et a pris les décisions suivantes :

 

DÉLÉGATION DU DROIT DE PRÉEMPTION URBAIN PAR LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES TROIS RIVIÈRES :

            Par délibération n°50/CC/2015 en date du 17 décembre 2015, le Conseil communautaire des Trois-Rivières a souhaité exercer la compétence en matière de « plan local d’urbanisme, de documents d’urbanismes et de cartes communales ».

Après avis favorables des communes membres, ce transfert a été acté par arrêté du préfet de l’Aisne n°2016-519 en date du 3 juin 2016 et le Conseil communautaire a approuvé la prescription de Plan Local d’Urbanisme Intercommunal lors de sa séance en date du 29 juin 2017.

 En application de l’article L.211-2 du Code de l’Urbanisme modifié par la loi ALUR, la communauté de communes des Trois Rivières compétente en matière de plan local d’urbanisme, devient de plein droit compétente pour instaurer, exercer et déléguer le droit de préemption urbain.

Ce transfert n’a pas pour effet d’abroger les périmètres de préemption existants, ceux-ci restent en vigueur tant qu’ils ne sont pas modifiés ou abrogés par la Communauté de communes des Trois Rivières.

La Communauté de communes des Trois Rivières ne peut exercer le droit de préemption qu’au titre des compétences qu’elle exerce et propose donc dans la délibération du conseil Communautaire en date du 12 décembre 2017, dans l’intérêt de la commune de Buire, de déléguer le droit de préemption sur le territoire communal conformément à l’article L. 211-3 du Code de l’urbanisme en vue d’assurer la maîtrise foncière sur ledit territoire.

Ce droit de préemption s’appliquera sur les zones urbaines (U) et à urbaniser (UA) comme indiqué dans la délibération n°72/10 du conseil municipal du 16 décembre 2010.

Par conséquent, le Conseil Municipal de Buire est invité à adopter ce projet de délibération :

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré :

  • ACCEPTE la délégation du droit de préemption urbain dans les conditions fixées par le conseil communautaire de la communauté de communes des trois rivières, en date du 12 décembre 2017
  • ACTE que l’usage de cette délégation s’inscrit dans le strict cadre des compétences communales.
  • DÉCIDE d’user du droit de préemption urbain. La commune de Buire informera la communauté de communes des « Trois Rivières » des déclarations d’intention d’aliéner (DIA) qui seront déposées en mairie.
  • PRÉCISE que le droit de préemption urbain concerne les zones « U » et « AU »
  • DONNE pouvoir à Monsieur le Maire pour exercer, autant que de besoin, le droit de préemption urbain sur la commune dans le respect du cadre de la délégation et pour faire le nécessaire en la circonstance et signer toutes les pièces administratives.

 

 

CENTRE DE GESTION – CONTRAT D’ASSURANCE DES RISQUES STATUTAIRES :

Le Maire expose les points suivants : Statutairement pour tous leurs agents, les collectivités sont leur propre assureur en matière de prestations en espèce d’assurance maladie et de couverture sociale globale d’assurance d’accident du travail (maladie ordinaire, longue maladie, longue durée, maternité, paternité, accident et maladie professionnelle, décès …)

Les collectivités peuvent contracter une assurance couvrant ces risques.

Afin de réaliser des économies d’échelle, en termes de qualité de couverture et de primes d’assurance, les collectivités disposent de la faculté de confier au centre de gestion la négociation et la souscription d’un contrat collectif afin de mutualiser les coûts de ces risques. Le centre de gestion a conclu un contrat d’assurance auprès de l’assureur AXA, associé au courtier GRAS SAVOYE.

  La gestion du contrat comprend les prestations suivantes :

  • suivi des dossiers,

  •  mise en place éventuelle de contrôles médicaux ou d’expertises médicales,

  •  conseil auprès des collectivités

  •  suivi administratif du contrat

Ce contrat d’assurances initial prenait effet le 01/01/2013 (1er jour du mois suivant la date de réception au CDG) et expirait automatiquement le 31/12/2016. Il est donc reconduit à partir du 01/01/2017 pour une durée de trois ans avec une date d’expiration au 31/12/2020.

Les risques couverts sont les suivants :

  • agents affiliés à la CNRACL :

Décès, accident du travail, Maladie Professionnelle, Maladie Ordinaire, Longue Maladie / longue durée, Maternité, adoption, paternité, Temps partiel pour raison thérapeutique, infirmités de guerre, l’allocation d’invalidité temporaire et disponibilité d’office.

  • Agents affiliés à l’IRCANTEC :

Accident du travail, maladie professionnelle, maladie ordinaire, grave maladie, maternité, adoption, paternité.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré,

  • vu la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique territoriale,

  • vu la Délibération du Conseil d’Administration du centre de Gestion en date du 27 mars 2012, décidant de fixer, au titre de la gestion du contrat d’assurance, le taux correspondant à la prestation rendue par le centre de Gestion. Ce taux est appliqué à la masse salariale de la collectivité. Il est fixé à 0.2%.

Article 1 :

Décide d’adhérer au contrat d’assurance proposé par le Centre de Gestion suivant les modalités suivantes :

Agents titulaires ou stagiaires immatriculés à la CNRACL

Option n°1 Tous risques, avec une franchise de 10 jours fixes par arrêt en maladie ordinaire, sans franchise sur les autres risques : 5.99%

Au taux de l’assureur s’ajoute 0.2% pour la prestation de gestion du contrat par le Centre de gestion. Celui-ci s’applique à la masse salariale.

Agents titulaires, stagiaires et non titulaires affiliés à l’IRCANTEC

Option n°1 Tous risques, avec une franchise de 10 jours fixes par arrêt en maladie ordinaire, sans franchise sur les autres risques : 1,10%

Au taux de l’assureur s’ajoute 0.2% pour la prestation de gestion du contrat par le Centre de gestion. Celui-ci s’applique à la masse salariale.

La cotisation additionnelle du Centre de Gestion et la prime d’assurance donneront lieu à deux demandes de paiement distinctes.

La présente délibération demande l’adhésion de la collectivité au contrat groupe du centre de gestion à compter du 01/01/2017 (1er jour du mois suivant la date de réception au CDG) jusqu’au 31/12/2020.

Article 2 :

  • autorise le Maire à signer le contrat d’assurance ainsi que les actes en résultant,

  • autorise le Maire à signer la convention de gestion du Centre de Gestion et les actes s’y rapportant.

 

 

NOMINATION D’UN COORDONNATEUR POUR LE RECENSEMENT DE 2018 :

 Le recensement des habitants de la commune de Buire sera réalisé en 2018. La collecte des informations débutera le 18 janvier 2018 et se terminera le 17 février 2018.

Pour mener à bien cette campagne, une équipe devra être mise en place, et notamment un coordonnateur communal qui aura pour tâche principale de centraliser les données issues de la collecte réalisée sur le terrain.

Monsieur DEMEAUX propose de nommer Madame Pascale VALLERAND à ce poste. Elle sera assistée par un coordonnateur adjoint, Monsieur Christian VIEVILLE.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, approuve cette nomination à l’unanimité.

 

RECENSEMENT DE LA POPULATION :

Dans le cadre du recensement de la population prévu du 18  janvier au 17 février 2018, le Conseil Municipal désigne Madame Pascale VALLERAND dans le rôle du coordonnateur communal. Elle sera assistée par Monsieur Christian VIEVILLE, coordonnateur adjoint.

Par ailleurs, le Conseil Municipal désigne en qualité d’agents recenseurs Madame ZAZA Véronique pour le district 1 (cité) et Madame ROBERT Yvette pour le district 2 (village).

Les agents recenseurs seront rémunérés respectivement à hauteur de 937.32 € nets (district 1) et 736.84 € nets (district 2). Les salaires, charges salariales et communales seront imputées au budget 2018.

 

 

Demandes de subventions 2018 :

DETR 2018 (Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux) :  AMÉNAGEMENT et ISOLATION DES COMBLES DE LA MAIRIE

           Lieux : Bureau des adjoints – Espace de rangement, archives. (économies d’énergie)

            Le remplacement des menuiseries de la mairie en 2017 concernait la première phase de l’aménagement et de l’isolation thermique de la mairie, permettant de faire des économies d’énergie.

En 2018, l’aménagement des combles situés au-dessus du secrétariat actuel, en créant un bureau des adjoints et un espace pour le rangement et le classement des archives, permettrait de compléter ces travaux d’isolation déjà réalisés en  2017.

La création d’un escalier d’accès, l’extension du chauffage central actuel, l’installation d’un réseau électrique et téléphonique améliorera le fonctionnement du secrétariat.

Après avoir pris connaissance des travaux, et de la nécessité de cet aménagement, le Conseil Municipal, à l’unanimité, sollicite au titre de la DETR 2018 une subvention à hauteur de 40% du montant HT des dépenses estimées à 46 862,67 € HT, soit 18 745,06 €.

La partie restante sera prise en charge par le budget communal 2018.

 

 

DSIL 2018 (Dotation de Soutien à l‘Investissement public Local) : AMÉNAGEMENT et ISOLATION DES COMBLES DE LA MAIRIE

            Lieux : Bureau adjoints – Espace de rangement, archives. (économies d’énergie)

            Le remplacement des menuiseries de la mairie en 2017 concernait la première phase de l’aménagement et de l’isolation thermique de la mairie, permettant de faire des économies d’énergie.

En 2018, l’aménagement des combles situés au-dessus du secrétariat actuel, en créant un bureau des adjoints et un espace pour le rangement et le classement des archives, permettrait de compléter ces travaux d’isolation déjà réalisés en  2017.

La création d’un escalier d’accès, l’extension du chauffage central actuel, l’installation d’un réseau électrique et téléphonique améliorera le fonctionnement du secrétariat.

Après avoir pris connaissance des travaux, et de la nécessité de cet aménagement, le Conseil Municipal, à l’unanimité, sollicite au titre de la DSIL 2018 une subvention à hauteur de 40% du montant HT des dépenses estimées à 46 862,67 € HT, soit 18 745,06 €.

La partie restante sera prise en charge par le budget communal 2018.

 

 

PROPOSITIONS DE RÉFECTION DE VOIRIEAPV (Aisne Partenariat Voirie) 2018

            La commission « Travaux » s’est réunie le samedi 4 novembre 2017, afin d’établir le pré programme de réfection des couches de roulement sur diverses voies communales au titre de l’APV 2018.

Sont proposés par la commission travaux :

  • Le VC 32 – route d’Hirson pour un montant de 21 775 € HT

  • Le VC 27 – route de La Hérie pour un montant de 5 250 € HT

  • Le VC 28 – Rue du Bois d’Eparcy et le VC 29 rue de la Ferme du Chalet pour un montant de 11 550 € HT.

Après avoir entendu le maire pour les explications et avoir répondu aux interrogations des conseillers concernant le choix des réfections proposées, le Conseil Municipal de Buire sollicite au titre de l’APV 2018 une subvention pour chaque opération à hauteur de 44%.

Le montant des travaux s’élève à 38 575 € HT ; soit un montant de subvention de 16 973 €.

La partie restante sera prise en charge par le budget communal 2018.

 

ACCEPTATION DE CHÈQUES :

  Le Conseil Municipal à l’unanimité donne son accord pour l’acceptation des chèques suivants :

  • 50 € correspondant à la somme perçue auprès de la société ORANGE, correspondant au remboursement sur consommation antérieure
  • 300 € correspondant à la somme perçue auprès de l’UNSS, pour l’utilisation du complexe sportif de buire lors de l’organisation de deux compétitions de cross.
  • 600 € correspondant à la somme perçue auprès de l’APTAHR pour le reversement de charges fixes lors de l’organisation du centre aéré de l’été 2017.
  • 50 € correspondant à la somme perçue auprès des Etablissements GALLOO HIRSON, pour le dépôt de matériaux ferreux.
  • 90.00 € correspondant à la somme perçue auprès de l’agence de Développement touristique   de l’Aisne pour la participation de la commune au concours des villages fleuris.

BUIRE : Premiers frimas, déjà la neige !

Décembre est à peine commencé, l’hiver officiel pas encore, mais l’offensive du froid est déjà bien présente.

 

A BUIRE, ce dimanche,  nous sommes sous la neige (environ 4 à 5 cm).

Les employés municipaux n’auront pas tardé à utiliser les tout nouveaux engins de lutte contre les phénomènes glissants que la municipalité a eu le flair d’anticiper en investissant dans du matériel neuf et performant (voir l’article précédent  : http://communedebuire.fr/buire-la-commune-sequipe-pour-lhiver/)

Ce matin, le tracteur était de sortie pour déneiger et saler.

 

BUIRE : Repas des aînés.

Dimanche dernier, le temps incitait au cocooning.

 

C’est le moment idéal choisi par le Foyer Rural et la municipalité de BUIRE afin de sacrifier à une tradition devenue incontournable depuis 1971, à savoir la réception de nos aînés dans le temps de Noël autour d’une bonne table et d’une animation pour passer l’après-midi ensemble.

 

Environ 95 personnes ont répondu favorablement à l’invitation et c’est dans une excellente ambiance que tous ont profité de ce moment festif, autour d’un repas de fête préparé par M. DEPRET, traiteur de LUZOIR et des intermèdes musicaux par Annick et Rudy qui ont ensuite proposé un après-midi dansant.

 

Christian VIEVILLE Président du Foyer Rural, Maurice DEMEAUX maire et Jean-Jacques THOMAS président de la CC3R ont évoqué l’importance du vivre ensemble, ont mis à l’honneur les doyens de l’assemblée, Andrée TOUZEAU et René BAILLY et ont rendu hommage à nos chers disparus.

 

L’équipe de bénévoles du Foyer Rural et du Conseil Municipal a assuré la décoration des tables et surtout le service tout au long du repas. Sans l’action de ces bénévoles qui se dépensent sans compter, rien ne serait possible, chacun le reconnaît volontiers et les remercie.

 

A l’issue de cette journée, tous se sont souhaité de bonnes fêtes et donné rendez-vous l’an prochain, bon pied on œil !

 

 

 

 

BUIRE : Remise des prix des « Villes et Villages fleuris des Hauts-de-France.

BUIRE confirme sa deuxième fleur, grâce aux efforts constants de la municipalité et de ses agents techniques communaux.

 

Vendredi 1° décembre, Claudine RÉMÉRÉ, Conseillère Municipale très impliquée dans le fleurissement et les espaces verts, accompagnée par William DELHAYE, agent technique communal en charge des espaces verts à BUIRE, ont répondu à la convocation du comité régional des villes et villages fleuris et se sont rendus au théâtre d’ARRAS.

Beaucoup de monde, une ambiance et la cohue du premier week-end de décembre ainsi que le marché de Noël, il fallait de la patience pour trouver de la place pour se garer. C’est donc une longue journée qui s’annonçait … avec au bout, la confirmation de la deuxième fleur pour la commune de BUIRE.

 

La cérémonie était longue, et bon nombre de villes et villages parmi les plus de 300 communes primées ont reçu un avertissement avant de perdre 1 fleur.

 

Nos amis sont donc revenus diplôme en poche vers 21H30,  avec une prime qui, à l’instar des restrictions qui touchent toutes les collectivités locales et territoriales, a aussi été revue à la baisse.

BUIRE : La commune s’équipe pour l’hiver.

Tous les hivers ne sont pas également rigoureux, mais le rôle des élus de la commune est d’anticiper. C’est ainsi que l’investissement pour acquérir du matériel de qualité pour lutter contre les rigueurs de l’hiver avait été voté au budget 2017.

 

L’achat du tracteur date de 2016 : 32 800€ subventionnés à 30%. Cet investissement était la base car ce matériel sert pour tous les travaux communaux.

Il y a quelques jours, le matériel spécifique pour l’entretien des routes a été livré :

  • Une lame de déneigement orientable des deux côtés et relevable

  • Une saleuse possédant plusieurs réglages : débit du sel, densité pour l’envoi au sol, choix de la direction …

Le budget pour cet équipement est de 10 000€, subventionné à 50%. C’est donc un investissement conséquent pour du matériel performant, au service du bien-être de la population en cas de verglas, glace et neige.

Et pourquoi pas, il pourrait éventuellement être utile à d’autres communes qui en auraient besoin dans le cadre d’une mutualisation.

La météo de ces jours-ci laisse à penser que ce matériel pourrait être bien utile dès cet hiver …

BUIRE : succès de l’exposition sur le bleuet de France.

Claudine RÉMÉRÉ, conseillère municipale chargée du devoir de mémoire peut être satisfaite ; malgré le temps pluvieux n’incitant pas à la balade, ce sont près de 250 personnes de plus de 10 communes différentes qui ont visité l’exposition « le bleuet de France et le rôle de l’ONACVG » pendant les quatre jours d’ouverture.

Ainsi, depuis trois ans maintenant, la municipalité n’a qu’à se féliciter d’avoir permis à sa conseillère municipale d’organiser des expositions lors des commémorations patriotiques. Elles ont maintenant trouvé leur public friand d’explications sur les différents aspects des conflits mondiaux qui ont endeuillé notre sol, dans une région qui  aura durement vécu les occupations des armées ennemies.

Outre le public vivement intéressé, deux classes de l’école communale sont venues se renseigner sur l’origine de notre fleur nationale, avec les explications bienveillantes de Claudine qui leur avait préparé un questionnaire comme à son habitude.

 

Les réponses se trouvant dans les panneaux d’exposition, c’est avec un vif intérêt que les enfants se sont penchés sur les textes et images proposés. D’ailleurs, le public qui  visitait aussi l’exposition au même moment ne s’y est pas trompé en réclamant eux aussi le fameux questionnaire, dont voici un petit florilège des questions proposées :

1/ Donnez la définition de l’ONACVG.
2/ À quelle date a eu lieu la création de l’Office National des Mutilés et Réformés de la Guerre ?
3/ Que se passe-t-il en 1926 ?
4/ Que gère l’ONACVG ?
5/ Que se passe-t-il en 2000 ?
6/ Citez la fleur symbolique en France, et en Angleterre.
7/ Donnez la date de la première campagne télévisée d’appel aux dons du Bleuet de France.
8/ Citez les actions sociales du Bleuet
9/ En 2005, à combien s’élève la recette du Bleuet.
10/ Citez les 2 dates où l’on peut se procurer le Bleuet.

Le questionnaire comptait 21 questions réparties sur 3 pages mais chaque élève se voyait proposer  une page de 7 questions simples.

Quelques élèves ont désiré effectuer les 3 pages, tant ils étaient passionnés.

 

Une association sportive devant récupérer son espace, le démontage de l’exposition s’est effectué avec l’aide de David, employé communal et Christian, Adjoint, mardi vers 16h. Merci à eux.

 

Je donne rendez-vous au Public, Enseignantes et élèves pour la future exposition du 8 mai 2018, sur un nouveau thème de la Seconde Guerre Mondiale….
Un courrier sera envoyé aux Maires de différentes communes et aux écoles afin de pouvoir organiser, si possible, un ramassage scolaire afin que l’exposition puisse être vue par plusieurs écoles et collèges, le sujet étant  à l’ordre du jour dans les programmes scolaires.

Merci aussi à nos différents partenaires :  notre Maire, Maurice DEMEAUX pour le prêt de la salle,  le Maire d’Hirson Jean-Jacques THOMAS pour le prêt de grilles et l’ONAC de Laon pour le prêt des documents pédagogiques. Ils tous ont permis une totale réussite.

BUIRE : Cérémonies du 11 novembre.

Environ 25 élèves sont venus chanter la Marseillaise avec  leurs enseignantes lors de cette belle cérémonie pluvieuse (un temps de poilu …), en compagnie du public, des élus à la tête desquels Maurice DEMEAUX maire et Jean-Jacques THOMAS président de la CC3R.

Après le recueillement sur le monument aux morts et la stèle des cheminots et les dépôts de fleurs, l’ensemble des participants s’est retrouvé autour de Claudine RÉMÉRÉ pour l’inauguration de l’exposition sur le bleuet de France, emblème national des combattants français de la première guerre mondiale, devenu le symbole du soutien aux victimes des conflits impliquant des français.

 

Claudine RÉMÉRÉ recevra les enfants des écoles en début de semaine pour leur expliquer cette exposition et ainsi perpétuer la mémoire de nos anciens et la nécessité d’accompagner les victimes de guerres, mais aussi des attentats.

Le public est invité à visiter cette exposition les 13 et 14 novembre, Mme RÉMÉRÉ se fera un plaisir de les accueillir.