BUIRE : Commémoration des accords d’Evian du 19 mars 1962.

Dans un communiqué daté du 18 mars 1962, Louis JOXE, ministre d’Etat chargé des affaires algériennes, annonçait que la délégation française et les membres du Front de libération nationale (FLN) représentés par Krim BELKACEM sont parvenus à un accord à Evian pour mettre fin aux combats engagés depuis le 1er novembre 1954 en Algérie.

Le document comporte 93 pages et décrète un cessez-le-feu qui rentre officiellement en vigueur le lendemain le 19 mars. Le texte prévoit surtout l’organisation rapide d’un référendum afin que les populations « choisissent leurs destins ». Dès le 8 avril, les Français sont invités à se prononcer sur les accords d’Evian qu’ils approuvent à une très large majorité (90,81%). En Algérie, un référendum d’autodétermination se déroule le 1er juillet 1962 et le « oui » l’emporte à 99,72% des suffrages exprimés. (source site internet Europe 1).

A BUIRE, cette date a une résonance particulière car la place du village porte ce nom « place du 19 mars 1962″, choisi pour honorer les quatre jeunes Buirois qui ne sont pas revenus de cette guerre qui a longtemps été niée. C’est ce que n’ont pas manqué de rappeler lors de la cérémonie M. BEGHUIN, président de la FNACA,  » A vingt ans dans les Aurès », ils ont vécu l’enfer. Dans des cercueils plombés, sans le moindre humanisme, ils ont été restitués à leur famille, la mention « mort pour la France », souvent absente », relayé par Maurice DEMEAUX maire et Jean-Jacques THOMAS, président de la CC3R.

BUIRE : derniers élagages avant le printemps.

A quelques jours du printemps, les employés communaux procèdent aux derniers élagages avant le départ de la sève des arbres.

Cette campagne de coupe des branches s’étale de l’automne à la fin de l’hiver, en fonction de la météo pour ne pas non plus fragiliser les arbres avec des coupes par temps très froid. C’est donc en mars qu’une partie de l’élagage se fait car la météo est capricieuse avec les giboulées dont nous avons ces jours-ci particulièrement profité, mais avec des températures moins extrêmes qu’au cœur de l’hiver.

BUIRE, Restauration scolaire : menus de la semaine du 18 au 22 mars 2019 :

Voici les menus du restaurant scolaire pour la semaine du lundi 18 au vendredi 22 mars 2019 : Restaurant scolaire du 18 au 22 mars (semaine 12)

Pour tout renseignement, inscription préalable et achat de tickets, s’adresser au secrétariat de mairie de BUIRE : 03 23 99 33 44.

BUIRE : Conseil municipal du 20 février.

Mercredi 20 février à 20h, le Conseil Municipal de BUIRE s’est réuni et a pris les décisions suivantes :

TRANSFERT DE COMPÉTENCE EAU ET ASSAINISSEMENT :

Report de la date du transfert des compétences eau et assainissement à la communauté de communes au 1et janvier 2026.                         

Après avoir entendu le rapport de Mr DEMEAUX relatif à la mise en œuvre du transfert des compétences eau et assainissement aux communautés de communes,

Considérant que les communes membres de la communauté de communes qui n’exerce pas, à la date de la publication de la loi, les compétences relatives à l’eau ou à l’assainissement peuvent s’opposer au transfert obligatoire, résultant du IV de l’article 64 de la loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la république, de ces deux compétences, ou de l’une d’entre elles, à la communauté de communes si, avant le 1er juillet 2019, au moins 25% des communes membres de la communauté de communes représentant au moins 20% de la population délibèrent en ce sens. En ce cas, le transfert de compétences prend effet le 1er janvier 2026.

Considérant que la commune de Buire est membre de la communauté de communes du pays des trois rivières,et n’exerce pas les compétences eau et/ou assainissement à la date de publication de la loi du 3 août 2018

Considérant que la commune souhaite reporter le transfert des compétences eau et/ou assainissement au 1er janvier 2026 et doit délibérer avant le 1er juillet 2019 ;

Après en avoir délibéré le vote du conseil municipal s’établit comme suit :  13 voix pour,    0 voix contre,    0  abstentions. La commune s’oppose au transfert obligatoire des compétences eau et/ou assainissement à compter du 1er janvier 2020 à la communauté de communes du pays des trois rivières et demande le report du transfert des compétences eau et/ou assainissement au 1er janvier 2026.

Demande de subvention DETR 2019 TOITURE DU GROUPE SCOLAIRE, RÉPARATION DU FAÎTAGE, ÉTANCHÉITÉ :

Lors de fortes précipitations, il s’est avéré que des infiltrations au niveau des plafonds des classes du groupe scolaire nous ont alertés sur l’étanchéité de la couverture du bâtiment.

Les travaux de couverture réalisés en 1983, voilà 36 ans, n’ont jamais posé de problème à ce sujet. L’intervention d’un artisan couvreur pour constater et nous conseiller sur les travaux a été réalisée. Il s’avère que le faîtage est à reprendre, et qu’il convient également de procéder à des travaux d’étanchéité.Le chiffrage des travaux s’élève à 14 503.20 € TTC.

La commune de BUIRE sollicite au titre de la DETR 2019 une subvention de 45 %, le reste sera pris en charge par le budget communal.

Demande de subvention DETR 2019, RENFORCEMENT, MISE AUX NORMES DE LA DÉFENSE INCENDIE.

Suite à la visite de contrôle annuelle des poteaux d’incendie sur le territoire de la commune de BUIRE, il s’avère que le rapport du centre de secours d’Hirson nous indique qu’un renforcement de la défense incendie est nécessaire sur la cité de Buire, en particulier Boulevard Ornano et au complexe sportif.

La distance de recouvrement et d’intervention n’est plus conforme à la réglementation départementale.La pose de deux poteaux incendie sur des conduites de diamètre 80 et 100 permettrait d’obtenir un débit de 60 mètres cube / heure et d’être en phase avec la réglementation.

Le choix d’implantation des poteaux d’incendie a fait l’objet d’une visite sur place avec le concessionnaire d’eau potable (la société EAU ET FORCE SUEZ). Le chiffrage des travaux s’élève à 5 583.48 € HT

La commune de BUIRE sollicite une subvention de 40 % au titre de la DETR 2019, le reste sera pris en charge par le budget communal.

Recrutement d’agents contractuels sur des emplois non permanents pour faire face a un besoin ponctuel, d’accroissement temporaire d’activité ou de remplacement :

Les collectivités territoriales peuvent recruter temporairement des agents contractuels sur des emplois non permanents pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d’activité ou à un remplacement, et, ainsi, conclure des contrats pour une durée maximale de douze mois, compte tenu, le cas échéant,  des renouvellements de contrats, pendant une même période de dix-huit mois consécutifs.

La commune doit assurer le fonctionnement régulier et continu de ses services en particulier lors de surcharges de travail. Dans ce cadre, elle peut donc être appelée à recruter, « pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d’activité », des agents contractuels permettant de renforcer ponctuellement l’effectif de la commune.  A ce titre, il appartient donc à l’Assemblée délibérante d’autoriser le recrutement d’agents contractuels.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, AUTORISE le Maire à recruter, dans les conditions fixées par l’article 3 – 1° de la loi du 26 janvier 1984, un agent contractuel en qualité d’agent d’entretien et de restauration scolaire pour une durée maximale de douze mois, compte-tenu le cas échéant des renouvellements de contrat, en fonction des besoins ou absences de l’agent titulaire.

CENTRE DE GESTION – MÉDECINE DU TRAVAIL :

La convention d’adhésion au service de médecine préventive arrive à échéance en décembre 2018.

Le Maire rappelle à l’assemblée que les collectivités doivent disposer d’un service de médecine préventive. Cette mission peut être réalisée par le Centre de Gestion après l’établissement d’une convention. La convention a pour objet de définir les conditions techniques et financières de la réalisation des missions du service prévention et santé au travail confiées par la commune au Centre de Gestion :

  • La surveillance médicale des agents,
  • L’action sur le milieu professionnel
  • La mise en place de la cellule d’étude sur le reclassement et le maintien dans l’emploi

Le Maire propose à l’assemblée de renouveler l’adhésion au service de prévention et santé au travail du centre de Gestion. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, décide de confier au Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l’Aisne, la prestation de prévention et santé au  travail et autorise le Maire à signer la nouvelle convention d’adhésion. Adopté à l’unanimité des membres présents.

RENOUVELLEMENT D’UN CONTRAT CUI – CAE EN PEC AFFECTÉ  A L’ENTRETIEN DES  BÂTIMENTS COMMUNAUX (locaux de l’école primaire) ET A LA RESTAURATION SCOLAIRE :

Madame Lydia GONTHIER, répondait à tous les critères d’attribution d’un contrat CUI, notamment en termes de formation et a donc effectué une première année de contrat en tous points satisfaisante.

Désormais, le contrat CUI CAE ayant disparu, elle peut être renouvelée en qualité de « Parcours Emploi Compétence » nouvellement créé. Elle poursuivra son activité au  sein de l’équipe en charge de la restauration scolaire, d’entretien des bâtiments communaux à compter du 1er avril 2019

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, approuve ce nouveau contrat à l’unanimité.

RENOUVELLEMENT D’UN CONTRAT CUI – CAE EN PEC AFFECTE  A L’ENTRETIEN DES  BATIMENTS COMMUNAUX (locaux de l’école primaire) ET A LA RESTAURATION SCOLAIRE :

Madame Yvette ROBERT, répondait à tous les critères d’attribution d’un contrat CUI, notamment en termes de formation, et a donc effectué deux années de contrat en tous points satisfaisantes.

Désormais, le contrat CUI CAE ayant disparu, elle peut être renouvelée en qualité de « Parcours Emploi Compétence » nouvellement créé. Elle poursuivra son activité au  sein de l’équipe en charge de la restauration scolaire, d’entretien des bâtiments communaux à compter du 1er mars 2019.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, approuve ce nouveau contrat à l’unanimité.

Revalorisation des loyers :

Au vu de l’indice de référence des loyers (IRL) et de sa variation au cours de l’année écoulée, + 1.74%, le Conseil Municipal après en avoir délibéré, décide d’appliquer au 1er janvier 2019 cette variation de +1.74% sur les loyers des logements communaux. (indice de référence des loyers, 129.03 au quatrième trimestre 2018, et 126.82 au quatrième trimestre 2017).

  • le loyer du logement de Monsieur LAUDE est fixé à 176.63 €
  • le loyer du logement de Monsieur DELHAYE est fixé à 176.63 €
  • le loyer du logement de Monsieur LEFEBVRE  est fixé à 250.89 €
  • le loyer du logement de Madame LIBAN est fixé à 250.89 €
  • le loyer du logement de Madame VOLLEREAUX – NARAT reste fixé à 489.81 €

RÉVISION DES TARIFS DE LOCATIONS :

Le Conseil Municipal décide à l’unanimité, après en avoir délibéré, d’appliquer les tarifs ci-dessous pour les locations à compter du 1er janvier 2019 :

  • Salle des fêtes :  220 € (arrhes 110 €)
  • Salle Clichy : 160 € (arrhes 80 €) : réservés aux seuls habitants de Buire
  • Vaisselle : 1 € par convive
  • Location de la friteuse à gaz : 100 € pour le week-end
  • Chauffage : 1 € de l’heure
  • Chapiteau : 230 €
  • Benne : 30 €
  • Tables et bancs :
    • 4 € pour une table et deux bancs
    • 2 € la table seule
    • 1 € le banc seul
  • Vin d’honneur salle des fêtes :  50 € + location des coupes ou verres : 0.20 / pièce
  • Vin d’honneur salle Clichy :  35 € + location des coupes ou verres : 0.20 / pièce
  • Remplacement vaisselle cassée ou manquante : prix au tarif catalogue
  • Location mini-golf : mise à disposition gratuite, avec demande de chèque de caution de 100 € pour le prêt de matériel (club et balle)

BUIRE : aménagement des combles de la mairie.

Depuis plusieurs mois, les habitués du secrétariat de la mairie ont vu l’espace de réception du public s’orner d’un escalier intérieur. Fabriqué sur mesure par la société SGM, il est la partie visible d’un gros chantier qui se termine ces jours-ci. Il mène aux combles de la mairie qui n’avaient jamais été isolées ni aménagées.

Depuis longtemps, les besoins existaient, mais le Conseil Municipal avait préféré investir dans des équipements plus directement destinés à la population, à la jeunesse, aux associations ou aux sportifs.

Par contre, le bâtiment de la mairie, plus délaissé était mal isolé, provoquant des dépenses de chauffage en constante augmentation. Il manquait en outre de fonctionnalité, les services étant dispersés dans le bâtiment, avec des réseaux électriques et informatiques qui devaient être repris (en particulier avec l’arrivée de la fibre optique et la dématérialisation des services).

De ce fait, le budget 2018 avait prévu la rénovation du bâtiment pour une meilleure utilisation de l’espace libre. Le budget de 60 000€ a été subventionné par l’État (DETR) à hauteur de 40% HT, le Conseil Départemental prenant en charge 25% HT. L’ensemble au projet aura coûté en fait 20 000€ à la commune, une petite somme au regard de l’aménagement réalisé. L’ensemble des travaux a été réalisé par des entreprises locales et les finitions en régie par les employés communaux.

Les menuiseries et l’isolation thermique et phonique de la totalité des combles ont été confiées à l’entreprise SGM : menuiseries de la mairie en pvc, escalier… Électricité, reprise des réseaux par la société Colas. Le chauffage et le sanitaire étant réalisés par M. Hardy, artisans buirois.

Pour leur part, les agents techniques communaux ont réalisé le revêtement de sol, les peintures, l’installation des étagères et l’aménagement de l’espace en bureaux pour les adjoints, espaces de réunion, archivage … Tout l’aménagement a été réalisé sans rachat de mobilier bien qu’un budget ait été voté. Une partie du mobilier de l’équipement « Picardie en ligne » a été transféré. Le fonctionnement des services de la mairie s’en trouve bien amélioré, en particulier la relation entre le secrétariat et les adjoints. D’autre part, un certain nombre de réunions techniques peuvent maintenant se tenir sans occuper la salle des cérémonies, ce qui contraignait à de nombreuses manipulations de mobilier. Le résultat est vraiment à la hauteur de la qualité de la conception du projet, tous les artisans et employés communaux ont contribué à sa réussite, félicitations à tous.


BUIRE : Face à la neige, la réaction des employés municipaux.

Un tapis de neige d’une douzaine de centimètres, c’est la certitude de voir la joie des enfants, surtout le matin d’une journée sans classe.

Malheureusement, pour les adultes, c’est une entrave de plus pour circuler et répondre à leurs multiples sollicitations.

L’an dernier, la commune s’est dotée d’une batterie d’outils permettant de remédier à cette difficulté certes passagère mais si handicapante pour tous. Une nouvelle lame et une nouvelle saleuse qui, dès cette nuit, ont permis aux employés communaux d’astreinte d’entreprendre de rendre les rues utilisables par les véhicules.

La nouvelle lame à l’avant du tracteur en action, le sel à l’arrière et l’efficacité du chauffeur ont rendu les rues praticables. Dès le matin, les autres employés sont venus dégager les entrées des édifices publics et prodiguer leurs conseils aux automobilistes.

Dans cette période budgétaire difficile pour les communes, les investissements doivent être particulièrement réfléchis. Il est évident que le choix du Conseil Municipal d’équiper la commune pour améliorer la circulation l’hiver a été particulièrement judicieux.

BUIRE : La fibre optique, c’est pour bientôt

La commercialisation de la fibre optique se précise à BUIRE.

La pose de la fibre optique par l’USEDA est à présent terminée et l’information précédent la commercialisation va bientôt commencer. Chacun peut tester l’éligibilité de son habitation à recevoir le très haut débit en se rendant sur le site : https://raiso02.fr/ et se renseigner sur les opérateurs qui se sont actuellement positionnés pour commercialiser leur offre d’abonnement.

Une réunion publique est programmée pour informer tous les habitants qui le désirent ; actuellement, la date du 28 mars est annoncée.

Jusque maintenant, les abonnés à internet étaient raccordés par le fil du téléphone qui présente des limites en terme de débit des informations transmises. La fibre optique améliore et accélère très sensiblement cette réception. Cette nouvelle technologie est donc indispensable pour des offres internet multiservices (téléphone, télévision, internet) et pour la multiplication des appareils connectés en même temps sur la même ligne. Bien entendu, il en est de même pour raisons professionnelles (télétravail, ..). Les technologies d’avenir telles la domotique utiliseront la fibre optique.

Un délai est prévu entre la fin de l’installation du réseau de fibre optique et la commercialisation pour permettre aux fournisseurs d’accès de proposer des offres d’abonnement sur le RAISO02. Si votre opérateur actuel ne fait pas d’offre et que vous voulez être raccordés et abonnés à la fibre, vous devrez choisir entre les fournisseurs d’accès présents. En consultant le site https://raiso02.fr/, vous aurez l’information concernant les opérateurs qui se sont positionnés au moment que vous aurez choisi pour vous abonner.

BUIRE : Récompenses pour les illuminations.

Comme le veut la tradition bien ancrée maintenant, la cérémonie des vœux du maire est l’occasion pour la municipalité de récompenser les habitants qui ont fait des efforts pour illuminer leur maison à l’occasion des fêtes de fin d’année, contribuant ainsi à égayer ces journées si sombres du début de l’hiver.

Pascal LECERF, chargé de cette mission bien sympathique rappelle qu’il ne s’agit nullement d’un concours, aucun classement n’étant réalisé. La commission cadre de vie a seulement fait le tour de la commune un soir de fin décembre et a repéré toutes les habitations et terrains illuminés, invitant leurs occupants à venir à la cérémonie des vœux recevoir une récompense symbolique, mais montrant l’intérêt qui a été porté à leurs efforts.

BUIRE : Cérémonie des vœux du Maire.

Vendredi 4 janvier en début de soirée, une centaine d’habitants de la commune a répondu à l’invitation de Maurice DEMEAUX maire et du Conseil Municipal pour la traditionnelle cérémonie des vœux à la population.

Jean-Jacques THOMAS Président de la CC3R et Jean-Louis BRICOUT député de la circonscription avaient également répondu favorablement à l’invitation.

Tout d’abord, Pascale VALLERAND, première adjointe présente les vœux du Conseil Municipal au Maire :

« Une cérémonie des vœux, c’est toujours un moment particulier. C’est d’abord un moment de rassemblement autour de ce qui nous réunit ; notre village BUIRE, un destin collectif et des valeurs à partager, un village qui ne serait rien sans les hommes et les femmes qui la composent, chacune et chacun, quelle que soit sa place, joue un rôle essentiel dans le fonctionnement et la vie de notre collectivité…. »

Avec l’appui d’un montage photos illustrant la vie municipale de l’année 2018, elle relate dans le contexte de l’actualité l’ensemble des tâches exercées par les agents municipaux dans tous les domaines (entretien et réalisations dans les bâtiments communaux comme l’école, la mairie etc…), le surcroît de travail engendré par le vote de lois comme celle de l’interdiction de produits phytosanitaires. A ce propos, elle rappelle aux habitants la nécessité de participer aux travaux d’entretien sur l’espace public (trottoirs, caniveaux). L’accent est mis sur « la place importante occupée par l’ensemble des agents municipaux que nous côtoyons tout au long de l’année et pour lequel il n’y a aucun doute sur leur attachement à la commune et au service rendu ».

En remerciant les deux agents recenseurs de début 2018, elle donne les résultats de celui-ci ; 890 personnes vivent à BUIRE contre 914 en 2013. Une très légère érosion donc.

Avant de terminer, elle propose une pensée pour ceux qui nous ont quittés en 2018 dans la commune : M. Jean BAUDOUIN et Mme Micheline GUERDOUX bd Barbès, Mme MAILLARD bd de la Chapelle, M. Jacques STEVENOT Impasse Provisoire, M. Jean François THUILLIER rue de Verdun et M. Maurice DELPIERRE aux Enclos.

Enfin, elle exprime les vœux :

« Je souhaite que 2019 soit une année ou l’on prête attention à son voisin, une année où l’on dépasse le MOI et ses intérêts personnels pour retrouver le sens de la collectivité et de l’intérêt général. Et je terminerai avec cette phrase de Simone VEIL : 

« Aussi longtemps que l’on s’entend, que l’on partage, on vit ensemble.’’

C’est ensuite Maurice DEMEAUX qui prend la parole pour remercier les présents, habitants et élus ainsi que les vœux qui lui ont été formulés.

Il évoque aussi le contexte difficile au niveau national et les contraintes financières des communes pour rappeler que « la commune reste et restera la cellule élémentaire de notre démocratie, respectée des Français qui permet un contact direct entre les élus et les citoyens… »

En souhaitant une bonne adaptation aux nouveaux habitants, il profite de cette soirée pour faire le point de l’action menée par l’équipe municipale, les réalisations communales et intercommunales :

  • Plusieurs opérations de voirie sur quatre rues par les entreprises, selon un programme pluriannuel qui permet aux rues de rester en bon état grâce à une vigilance constante.
  • Travaux d’entretien de voirie et de réfection de trottoirs réalisés en régie par le personnel communal.

Concernant les bâtiments communaux :

  • Deuxième phase de changement des menuiseries de la mairie et de la salle des associations;
  • Pose d’un escalier permettant l’accès à l’étage de la mairie, l’isolation et l’aménagement de l’espace à destination de bureau des adjoints, d’une salle de réunion, un espace de rangement et un local d’archives permettant un meilleur fonctionnement des services administratifs. Travaux réalisés par trois entreprises locales et les employés communaux, la maîtrise d’œuvre étant assurée par la commune.

Au Complexe sportif :

  • Travaux d’étanchéité au tennis, bâtiment âgé maintenant de 26 ans.

A l’école :

  • Poursuite du programme d’entretien, la classe de CP a été repeinte intégralement, ainsi que la salle de garderie et la bibliothèque.

Les travaux de pose de la fibre optique sont en voie d’achèvement, une réunion publique est prévue courant mars pour informer du mode d’utilisation et répondre aux questions des habitants, avant la commercialisation et le raccordement des usagers à l’été 2019.

Les travaux d’entretien qui n’ont pu être réalisés bien que prévus en 2018 seront réalisés en régie au premier trimestre 21019.

Maurice DEMEAUX fait aussi le bilan des festivités et activités diverses dans la commune, louant le dynamisme des associations et clubs sportifs, rappelant au passage que BUIRE est connu comme « le village où il fait bon vivre ! », énumérant les temps forts de l’année, à destination de toutes les générations, propos illustrés par le montage photos défilant sur l’écran.

Il fait mention particulière au cadre de vie grâce au fleurissement et aux maisons fleuries (la commune garde ses deux fleurs), aux cérémonies patriotiques et devoir de mémoire avec la présence des enseignantes et des enfants, ainsi que le travail de Mme Réméré et les diverses animations tout au long de l’année crées et soutenues par les bénévoles des associations communales et l’investissement des élus. Et tout ceci dans « un climat de confiance permettant de travailler dans l’intérêt de tous ».

Il rappelle aussi les réalisations par la CC3R avant d’évoquer les travaux à venir pour 2019 :

  • Entretien de voiries dans trois rues et la place du village
  • Poursuite de l’aménagement de la mairie
  • Maison de gardien, garage et salle de bains à modifier
  • Bureau de la direction de l’école, déplacement de la bibliothèque
  • Reprise de la couverture du groupe scolaire
  • -Travaux de sécurité incendie rue Ornano
  • Forage au complexe sportif pour l’arrosage des terrains

Au niveau intercommunal, la commercialisation de la fibre optique et le projet important de création de la « maison de santé intercommunale » sur la zone d’activités.

Il énumère ses vœux pour toutes les catégories de la population du village avant de laisser la parole à Jean-Jacques THOMAS et Jean-Louis BRICOUT, chacun louent le dynamisme de la commune et adressent un satisfecit à l’équipe municipale pour le travail accompli et l’implication communautaire.

La soirée s’achève par un pot sympathique où chacun a pu échanger à bâtons rompus avec les élus.