BUIRE : 9ème prix pédestre de la Florentine

BUIRE : 9ème prix pédestre de la Florentine

Samedi 2 juin, les adeptes de la course hors-stade ont rendez-vous sur le Complexe Sportif afin de se confronter sur l’une des courses de ce neuvième prix de la Florentine.

 

Cet événement, inscrit au calendrier des courses hors-stade de l’Aisne, propose quatre courses aux licenciés et non-licenciés à partir de 15H :

  • Le 400 mètres (enfants nés en 2009 et après), gratuit

  • Le 2,5 km, gratuit

  • Le 5 km, inscription enfant 3€, adulte 5€

  • Le 10 km, inscription 5€

 

Un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied de moins d’un an sera exigé.

Vous pouvez télécharger le formulaire d’inscription en cliquant sur le lien suivant : Bulletin inscription prix pédestre de la Florentine 2018

 

 

Le règlement est à faire à l’ordre du Foyer Rural de BUIRE et à adresser à M. VIEVILLE 15 rue des Mécaniciens 02500 BUIRE.

BUIRE : Fête de la cité des 2 et 3 juin 2018.

BUIRE : Fête de la cité des 2 et 3 juin 2018.

Avec le printemps revient la fête de la cité. Les 2 et 3 juin, voici les moments forts qui vous attendent.

Le samedi 2 juin sera comme chaque année essentiellement sportif, autour de la fête foraine qui aura lieu les deux jours :

 

  • A 13H30, inscriptions pour le concours de pétanque qui se déroulera au long de l’après-midi à partir de 14H.

  • A partir de 15H, neuvième (9eme) édition des courses pédestres de la Florentine avec plusieurs courses selon les distances et les âges jusque 17H.

 

  • Tout l’après-midi, démonstrations sportives (tennis de table, tennis, tir à l’arc…)

  • A 17H30, tours de manèges gratuits pour les enfants de la commune.

 

A partir de 19H, repas dansant sur réservation ; coq au vin au menu, bal musette avec l’accordéoniste Martine APPERT. Pour réserver votre place, vous pouvez télécharger et remplir le formulaire suivant (paiement à la réservation) : Bulletin de réservation repas bal musette

 

 

Dimanche 3 juin, bien sûr aura lieu le grand vide grenier à l’intérieur du complexe sportif.

 

Ouverture des portes à partir de 6H, emplacement 1€. Buvette et restauration sur place. Réservation à la mairie de la commune.

 

Pendant la journée, une animation « jazz band » égayera les allées du vide-grenier et bien sûr toujours les attractions foraines pour réjouir les plus jeunes.

 

BUIRE : toilette de printemps pour la locomobile.

BUIRE : toilette de printemps pour la locomobile.

La locomobile trône depuis plusieurs années au rond-point place Marcadet, à l’entrée de la cité.

Cette machine à vapeur était montée sur roues, ambulante et sur la poulie de laquelle on plaçait une courroie  susceptible d’exécuter diverses opérations mécaniques dans l’industrie et l’agriculture.

Don de M. RACLOT quand il était directeur du magasin Leclerc, cet engin a perdu une bonne partie de son lustre avec le temps.

Depuis peu, un travail de restauration est entrepris par l’intermédiaire du PLI (Plan Local d’Insertion).

Deux semaines de travaux sur cet outil-symbole à la fois du passé ferroviaire et rural de notre commune sont prévues.

BUIRE : Commémoration du 8 mai

BUIRE : Commémoration du 8 mai

La commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale a tout d’abord rassemblé les élus et leurs invités au monument aux morts du village, pour le dépôt d’une gerbe et a lecture du communiqué ministériel.

 

Ensuite, c’est place Marcadet que les présents ont été rejoints par une délégation d’Hirson pour rendre hommage aux nombreux cheminots tombés pendant le conflit.

 

C’est ensuite au Complexe Sportif que les personnes présentes se sont rendues, à l’exposition « Désobéir pour sauver, des policiers et des gendarmes Justes parmi les Nations » préparée par Claudine RÉMÉRÉ conseillère municipale chargée du devoir de mémoire. On pouvait noter une importante délégation de gendarmes, leur profession étant au cœur de cette exposition.

 

Lors de la présentation du contenu de l’expo, Claudine RÉMÉRÉ, puis Maurice DEMEAUX maire et Jean-Jacques THOMAS ont pris la parole pour rappeler le rôle de ces fonctionnaires qui, au péril de leur vie, ont réussi à cacher les juifs qui étaient raflés avant d’être déportés vers les camps d’extermination nazis, reconnus désormais comme « justes parmi les Nations ».

 

Cette exposition restera visible jusqu’au vendredi 11 mai inclus de 9h à 12 h et de 13h30 à 16h30 au centre sportif de BUIRE.

 

      

BUIRE: Exposition « Désobéir pour sauver, des policiers et gendarmes « Justes parmi les Nations ».

BUIRE: Exposition « Désobéir pour sauver, des policiers et gendarmes « Justes parmi les Nations ».

A l’heure actuelle, où l’on parle encore d’actes antisémites, l’exposition « Désobéir pour sauver, des policiers et des gendarmes Justes parmi les Nations » réalisée par le département de la mémoire combattante de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) sera  proposée dans la salle du Complexe Sportif du 7 au 11 mai 2018, dans le cadre de la commémoration de la fin du conflit de la seconde guerre mondiale.

 

Au 1er septembre 2009, 54 policiers et gendarmes français ont reçu le titre de «Justes parmi les Nations» pour avoir sauvé des Juifs pendant la seconde guerre mondiale. Dans la France occupée par l’Allemagne nazie, ces hommes ont renoncé à l’obéissance que leur imposait leur fonction. Malgré les risques auxquels ils s’exposaient, mus par la seule voix de leur conscience et de leur humanité, ils ont refusé de « livrer » des Juifs à la Déportation, contrant les ordres donnés par les responsables du régime de Vichy.

 

Ce choix de Claudine RÉMÉRÉ, conseillère municipale chargée du devoir de mémoire est largement justifié alors que l’histoire « bégaie ». Elle a trouvé d’actualité de montrer que certains ont désobéi à la loi et au régime de Vichy du Maréchal Pétain…pour sauver d’une mort certaine les Juifs livrés aux allemands…

En France, 76 000 Juifs ont été déportés du seul fait d’être nés Juifs !..
Avec la complicité des autorités françaises, ils furent envoyés vers les Camps d’Extermination. Ils avaient la mort pour seul horizon.

Certains agents de la France de Pétain exécutaient avec zèle les directives infâmes, mais il y eut aussi des gens de Bien qui aidaient activement les Juifs malgré les risques encourus.

Cette exposition rend à ces hommes de Bien un hommage mérité, car, sans les avertissements prévenant de la rafle du  » Vel d’Hiv », des milliers d’autres Juifs auraient été arrêtés à Paris en juillet 1942.

Sans les faux papiers réalisés avec la complicité des policiers et gendarmes, combien de Juifs seraient tombés aux mains des nazis ?

Partout en France, il y eut des hommes et des femmes de cœur qui ont aidés les Juifs.

Ces cinquante quatre gendarmes et policiers ont été officiellement connus par l’Institut Yad Vashem de Jérusalem, recevant la plus haute distinction civile de l’État d’Israël.

En ayant eu le courage de suivre leur conscience plutôt que les ordres de Vichy, ils nous rappellent que :
– L’histoire est constituée d’une longue chaîne de responsabilités individuelles et collectives, que chacun de nous en est le maillon précieux qui fait que l’histoire chavire ou au contraire avance.
– Les Justes l’ont fait avancer… Ils ont été en cela des lumières dans la nuit de la Shoah.

Beaucoup d’anonymes ont sauvé également des Juifs en désobéissant aux lois de Vichy. Leur modestie les a conduit à ne rien révéler. Tous les Justes reconnus ou pas officiellement ont été honorés lors de l’hommage du 18 janvier 2007 . La mémoire de leurs actions est gravée dans la pierre du Panthéon à tout jamais.

Au moment où la barbarie la plus absolue régnait dans les camps, ces justes ont sauvé des vies, ils ont incarné l’honneur de l’humanité qui grâce à eux n’a pas totalement sombré à Auschwitz.

Ainsi parlait Simone Veil qui a introduit cette exposition afin que toutes les générations n’oublient pas : « Oublier son passé, c’est se condamner à le revivre ! »

Cette exposition sera visible du lundi 7 au vendredi 11 mai inclus de 9h à 12 h et de 13h30 à 16h30 au centre sportif de Buire.

Claudine, membre de l’UMRAC de l’Oise et de la FNACA d e l’Aisne et Conseillère Municipale et responsable du  » Devoir de Mémoire »  sera à la disposition du public et des écoles.

BUIRE : cérémonie du souvenir de la Déportation.

BUIRE : cérémonie du souvenir de la Déportation.

Le temps était à la pluie, la date située au beau milieu des vacances scolaires. Cela explique sans doute une assistance moins nombreuse que d’habitude.

 

Malgré tout,  à 10H pendant une éclaircie, en ce jour de la journée nationale du souvenir de la Déportation, la cérémonie du souvenir avait lieu à la Stèle des Cheminots, place Marcadet à BUIRE en présence de la fanfare de St Michel et des personnalités.

 

Notre maire, Maurice DEMEAUX, était entouré du Major de Gendarmerie d’HIRSON, de Mr Jean-Jacques THOMAS , Président de la CC des 3 Rivières, d’une partie des membres du Conseil Municipal, du représentant de la FNCA, et de la Présidente du club de l’amitié Colette DURIN, tous venus honorer les Cheminots morts durant cette guerre 39/45.

 

Après un dépôt de gerbe, l’autre cérémonie consacrée à la commémoration des victimes de la Déportation avait lieu ensuite au monument aux morts de notre village.

 

 

       

BUIRE Infos spécial fleurissement.

BUIRE Infos spécial fleurissement.

Trois ans, c’est l’âge de la deuxième fleur obtenue par la commune comme reconnaissance des efforts en matière de fleurissement et d’aménagement de l’espace public.

 

 

Bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis ces trois années. Les mesures d’économie, de non reconduction des contrats aidés ainsi que les lois en faveur de l’environnement impactent toutes le domaine de l’entretien des espaces verts et floraux.

 

La commune de BUIRE reste néanmoins fidèle à la qualité du cadre de vie, bien aidée en cela par de nombreux habitants qui entretiennent leur lieu de vie et l’embellissent.

 

 

Actuellement, vous recevez dans votre boîte aux lettres le numéro de Buire Infos « spécial Fleurissement ».  En voici la version numérisée. Bonne lecture ! Buire Info 62 avril 2018 spé fleurissement

 

Rencontres autour du jardinage sur le territoire des Trois Rivières.

Rencontres autour du jardinage sur le territoire des Trois Rivières.

L’URCPIE de Picardie (Union Régionale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement) vous proposent une série de rencontres sur le thème du jardinage, en 2018.

Ces rencontres auront lieu dans des communes du territoire de la communauté de communes d’avril à novembre.

 

Pour découvrir le programme et le lieu de ces rencontres, cliquez sur l’image ci-contre, ainsi que les modalités de renseignements et d’inscription .

Attention, le premier rendez-vous a lieu le 26 avril à Hirson à 20H ! Si vous êtes intéressés, faites vite pour vous inscrire.

BUIRE : Accueil de loisirs pendant les vacances de printemps avec l’APTAHR.

BUIRE : Accueil de loisirs pendant les vacances de printemps avec l’APTAHR.

Le Centre d’Accueil de Loisirs de l’APTAHR pour les jeunes de 3 à 17 ans est ouvert depuis lundi 23 avril au Complexe Sportif de BUIRE.

Les animateurs ont reçu 25 enfants dès l’ouverture, encadrés par trois animateurs et le Directeur, Antoine de l’APTAHR.

Des activités selon l’âge sont proposées. Rappel : l’inscription peut se faire à la journée.

Dates d’ouverture de l’accueil : du 23 au 27 avril et du 2 au 4 mai.

Pour de plus amples renseignements, voir l’article paru récemment sur le site.