BUIRE : Un abattage nécessaire.

Il était superbe, ce saule pleureur du parc de la cité … mais il avait des racines si profondes et étendues qu’elles nuisaient aux tuyauteries du  groupe scolaire.

Il a fallu l’abattre, la mort dans l’âme. Dommage car il était magnifique,  mais il créait des nuisances trop importantes.

 

Si l’on peut en tirer une morale, lorsqu’on plante un arbre, il  faut bien réfléchir  aux conséquences futures.

La ramure n’est que la partie externe de la plante qui s’étend aussi dans le sous-sol, ne faisant bien entendu aucun cas des canalisations qui ne sont pas de taille à résister au système racinaire.

Donc, dès le soleil revenu, David, Philippe et William, les employés communaux, se sont attelés à cette tâche ingrate mais indispensable.
ils ont joué  les acrobates tout en effectuant un travail très sérieux avec le respect de la sécurité.

 

 

En trois jours tout à été tronçonné, débarrassé, nettoyé….bravo à cette équipe de choc.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.