BUIRE : 11 novembre, exposition « Le Bleuet et le rôle de L’ONACVG, Office National des Anciens Combattants Victimes de Guerre. »

Après la cérémonie à la Stèle des Cheminots place Marcadet à 11H, vous avez rendez-vous au Complexe Sportif où vous pourrez assister au vernissage de l’Exposition organisée par notre responsable du Devoir de Mémoire.

Le thème retenu cette année est :  » Le Bleuet et le rôle de L’ONACVG, Office National des Anciens Combattants Victimes de Guerre. »

 

 

En 1916 l’Office des Mutilés et Réformés de Guerre voit le jour. Puis en 1926, c’est la création de l’Office National du Combattant.

L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), établissement public national sous tutelle du ministère des Armées, accompagne depuis 1916 tous les combattants et les victimes des conflits. Ses trois missions principales, la reconnaissance et la réparation, la solidarité et la mémoire sont déclinées au plus près de ses trois millions de ressortissants par ses 105 services de proximité, implantés en France métropolitaine, en Outre-Mer ainsi qu’en Algérie, Maroc et Tunisie.

 

Il faut savoir que depuis 1991, l’ONACVG prend en charge aussi les victimes d’attentats. Elle gère des actions sociales, des concours pédagogiques, des expositions mémorielles et des projets départementaux.

La création du Bleuet de France apporte, par les dons, des sommes qui permettent aussi l’ouverture de maisons de retraite, l’aide aux études pour les pupilles de la Nation de plus de 18 ans, le maintien à domicile, etc…

 

Le symbole pour la France est notre Bleuet, mais c’est le coquelicot pour nos alliés Britanniques qui le portent à la boutonnière dès les premiers jours de novembre.

L’histoire de la création du Bleuet de France débute, au sortir de la Première Guerre mondiale, à l’Institution Nationale des Invalides.

Aux origines du Bleuet de France, deux femmes de leur temps : Charlotte Malleterre (fille du commandant de l’Hôtel national des Invalides) et Suzanne Leenhardt, toutes deux infirmières au sein de l’Institution et qui souhaitaient venir en aide aux mutilés de la Première Guerre en créant dès 1925 un atelier pour les pensionnaires des Invalides dans lequel ils confectionnaient des fleurs de  Bleuet en tissu pour  reprendre goût à la vie et subvenir en partie à leurs besoins par la vente de ces fleurs.

 

En 1999, nous avons pu assister à la création d’un nouveau « Rond-Point du Bleuet » et  d’une stèle en hommage au Bleuet sur l’Esplanade des Invalides à Paris.

 

Dès 2006, nous avons pu voir la première campagne télévisée pour l’appel aux dons du Bleuet de France. Solidarité constante, mémoire et missions d’avenir. Il nous faut  » Célébrer, Transmettre, Partager » et surtout ne jamais oublier !

Claudine Réméré, Conseillère Municipale et membre de l’UMRAC (Union des Mutilés Réformés et Anciens Combattants) et de la FNACA est la cheville ouvrière de cette exposition et la garante de la transmission de la mémoire auprès de nos concitoyens. Elle recevra les groupes scolaires lundi 13 et mardi 14 ainsi que le public, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.

Le verre de l’amitié clôturera cette cérémonie du 11 Novembre 2017.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.