BUIRE : karaté, Championnat de Picardie catégories minime,cadette, junior et senior à Laon.

Les médaillés du club

Dimanche 17 février 2019, le KARATÉ CLUB BUIRE VERVINS s’est rendu au Championnat de Picardie à Laon catégories minime, cadet, junior et senior.

De très beaux résultats, pour David , Arnaud , Thomas, Aubérie, Emmy et Camille.Voici la liste des podiums :

David DEMARLY (catégorie senior moins de 67 kg) : CHAMPION DE PICARDIE en combat.

Arnaud DAMEZ ( catégorie junior moins de 52 kg) : CHAMPION DE PICARDIE en combat.

Thomas LECLERC ( catégorie cadet moins de 57 kg): 3 éme de PICARDIE en combat.

Aubérie POULAIN (catégorie cadette plus de 54 kg): 3 ème de PICARDIE en combat et en kata.

Emmy MARTIN (catégorie minime moins de 45 kg): 3 ème de PICARDIE en combat.

Camille ROCHART (catégorie minime moins de 45 kg) : CHAMPIONNE DE PICARDIE avec 3 beaux combats : 1 er combat 9-0, 2 ème combat 9-1, 3 ème combat 8-0.

Ces 6 athlètes sont sélectionnés pour les Championnats Hauts-de France qui se dérouleront à Wasquehal (59) le samedi 16 mars 2019 et le dimanche 17 mars 2019.

« Une très belle journée qui se déroulée, dans une ambiance très conviviale .Un grand merci aux parents présents , un grand Bravo à mes karatékas : 6 athlètes pour 6 podiums,souligne David DEMARLY le professeur. Du travail nous attend encore jusqu’à la prochaine compétition ».

Pour contacter le KARATÉ CLUB BUIRE VERVINS : 06 88 51 74 71.

BUIRE : Assemblée Générale du Foyer Rural.

Samedi 12 février, le Foyer Rural de BUIRE tenait son Assemblée Générale au complexe sportif.

Devant l’assemblée des membres de l’association, le président Christian VIEVILLE a présenté le bilan de l’année 2018 avec beaucoup de satisfactions.

En effet, toutes les animations de l’association ainsi que les participations aux manifestations communales (comme la fête aux meurons) ont été des réussites, les bénévoles ayant montré une belle activité et beaucoup de régularité dans leur engagement, ce dont ils doivent être félicités.

Le bilan financier présenté par Pascale VALLERAND est lui aussi satisfaisant et l’élection du bureau a vu la reconduction de toute l’équipe :

  • Président : Christian VIEVILLE
  • Vice-Présidente : Régine VISSE
  • Secrétaire : Claudine RÉMÉRÉ
  • Trésorière : Pascale VALLERAND

Ensuite, le président a présenté le calendrier des animations et manifestations prévues pour l’année 2019 :

  • Samedi 2 mars : Soirée moules-frites
  • Dimanche 10 mars : Bourse aux vêtements, puériculture et jouets
  • Dimanche 31 mars : Salon des créateurs et de l’artisanat
  • Samedi 20 avril : chasse aux œufs pour les enfants
  • Samedi 11 mai : randonnée, balade au village
  • Samedi 18 mai, sortie à Amiens : visites de la cathédrale, repas sur un bateau en croisière sur la Somme, et visite des hortillonnages (en projet, à suivre)
  • Samedi 1° et dimanche 2 juin : Fête de la cité et vide-grenier le dimanche
  • Dimanche 28 juillet : Vide-grenier au village
  • Samedi 6 et dimanche 7 septembre : Fête aux meurons
  • Samedi 5 octobre : Téléthon
  • Dimanche 6 octobre : Bourse aux vêtements, jouets et puériculture.
  • Samedi 11 novembre : Bourse aux jouets
  • Dimanche 1° décembre : Repas des aînés
  • Réflexions sur la possibilité d’une visite au marché de Noël à Cologne (Allemagne) (à suivre)

BUIRE : Les  » Jeudis au Féminin » du Foyer Rural fêtent St Valentin.

Jeudi 21 février 2019, les membres des jeudis au féminin se sont donnés rendez-vous dés 10h à la salle Clichy, pour concocter un repas afin de fêter la St Valentin.

Vers midi, Les maris arrivaient accompagnés leurs épouses, invités pour cette occasion.
Une superbe table décorée par Jacqueline attendait une vingtaine de convives.
Le menu préparé de main de maître et servi par Liliane, Valérie, Régine, Claudine, Marie-Jeanne, Françoise, Véronique et Jacqueline fut apprécié de tous.
Au menu, apéritif et ses amuse- bouches, Coquilles St Jacques, Filet mignon au maroilles accompagné de petits légumes anciens et de croquettes,Salade et ses 5 fromages. Coupe glacée chantilly et coupe de salade de fruits, puis le café.

Un air de fête planait dans la salle et la musique aidant, certaines ont pu évoluer sur la piste de danse.
Après cette journée passée dans la joie et la bonne humeur, ce fut l’heure du rangement, de la vaisselle et du nettoyage de la salle et de la cuisine afin de rendre les lieux propres à la commune. Tous les membres se sont quittés vers 19h se promettant de vivre bientôt une autre journée festive car ce ne fut que du bonheur…

BUIRE : Conseil municipal du 20 février.

Mercredi 20 février à 20h, le Conseil Municipal de BUIRE s’est réuni et a pris les décisions suivantes :

TRANSFERT DE COMPÉTENCE EAU ET ASSAINISSEMENT :

Report de la date du transfert des compétences eau et assainissement à la communauté de communes au 1et janvier 2026.                         

Après avoir entendu le rapport de Mr DEMEAUX relatif à la mise en œuvre du transfert des compétences eau et assainissement aux communautés de communes,

Considérant que les communes membres de la communauté de communes qui n’exerce pas, à la date de la publication de la loi, les compétences relatives à l’eau ou à l’assainissement peuvent s’opposer au transfert obligatoire, résultant du IV de l’article 64 de la loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la république, de ces deux compétences, ou de l’une d’entre elles, à la communauté de communes si, avant le 1er juillet 2019, au moins 25% des communes membres de la communauté de communes représentant au moins 20% de la population délibèrent en ce sens. En ce cas, le transfert de compétences prend effet le 1er janvier 2026.

Considérant que la commune de Buire est membre de la communauté de communes du pays des trois rivières,et n’exerce pas les compétences eau et/ou assainissement à la date de publication de la loi du 3 août 2018

Considérant que la commune souhaite reporter le transfert des compétences eau et/ou assainissement au 1er janvier 2026 et doit délibérer avant le 1er juillet 2019 ;

Après en avoir délibéré le vote du conseil municipal s’établit comme suit :  13 voix pour,    0 voix contre,    0  abstentions. La commune s’oppose au transfert obligatoire des compétences eau et/ou assainissement à compter du 1er janvier 2020 à la communauté de communes du pays des trois rivières et demande le report du transfert des compétences eau et/ou assainissement au 1er janvier 2026.

Demande de subvention DETR 2019 TOITURE DU GROUPE SCOLAIRE, RÉPARATION DU FAÎTAGE, ÉTANCHÉITÉ :

Lors de fortes précipitations, il s’est avéré que des infiltrations au niveau des plafonds des classes du groupe scolaire nous ont alertés sur l’étanchéité de la couverture du bâtiment.

Les travaux de couverture réalisés en 1983, voilà 36 ans, n’ont jamais posé de problème à ce sujet. L’intervention d’un artisan couvreur pour constater et nous conseiller sur les travaux a été réalisée. Il s’avère que le faîtage est à reprendre, et qu’il convient également de procéder à des travaux d’étanchéité.Le chiffrage des travaux s’élève à 14 503.20 € TTC.

La commune de BUIRE sollicite au titre de la DETR 2019 une subvention de 45 %, le reste sera pris en charge par le budget communal.

Demande de subvention DETR 2019, RENFORCEMENT, MISE AUX NORMES DE LA DÉFENSE INCENDIE.

Suite à la visite de contrôle annuelle des poteaux d’incendie sur le territoire de la commune de BUIRE, il s’avère que le rapport du centre de secours d’Hirson nous indique qu’un renforcement de la défense incendie est nécessaire sur la cité de Buire, en particulier Boulevard Ornano et au complexe sportif.

La distance de recouvrement et d’intervention n’est plus conforme à la réglementation départementale.La pose de deux poteaux incendie sur des conduites de diamètre 80 et 100 permettrait d’obtenir un débit de 60 mètres cube / heure et d’être en phase avec la réglementation.

Le choix d’implantation des poteaux d’incendie a fait l’objet d’une visite sur place avec le concessionnaire d’eau potable (la société EAU ET FORCE SUEZ). Le chiffrage des travaux s’élève à 5 583.48 € HT

La commune de BUIRE sollicite une subvention de 40 % au titre de la DETR 2019, le reste sera pris en charge par le budget communal.

Recrutement d’agents contractuels sur des emplois non permanents pour faire face a un besoin ponctuel, d’accroissement temporaire d’activité ou de remplacement :

Les collectivités territoriales peuvent recruter temporairement des agents contractuels sur des emplois non permanents pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d’activité ou à un remplacement, et, ainsi, conclure des contrats pour une durée maximale de douze mois, compte tenu, le cas échéant,  des renouvellements de contrats, pendant une même période de dix-huit mois consécutifs.

La commune doit assurer le fonctionnement régulier et continu de ses services en particulier lors de surcharges de travail. Dans ce cadre, elle peut donc être appelée à recruter, « pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d’activité », des agents contractuels permettant de renforcer ponctuellement l’effectif de la commune.  A ce titre, il appartient donc à l’Assemblée délibérante d’autoriser le recrutement d’agents contractuels.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, AUTORISE le Maire à recruter, dans les conditions fixées par l’article 3 – 1° de la loi du 26 janvier 1984, un agent contractuel en qualité d’agent d’entretien et de restauration scolaire pour une durée maximale de douze mois, compte-tenu le cas échéant des renouvellements de contrat, en fonction des besoins ou absences de l’agent titulaire.

CENTRE DE GESTION – MÉDECINE DU TRAVAIL :

La convention d’adhésion au service de médecine préventive arrive à échéance en décembre 2018.

Le Maire rappelle à l’assemblée que les collectivités doivent disposer d’un service de médecine préventive. Cette mission peut être réalisée par le Centre de Gestion après l’établissement d’une convention. La convention a pour objet de définir les conditions techniques et financières de la réalisation des missions du service prévention et santé au travail confiées par la commune au Centre de Gestion :

  • La surveillance médicale des agents,
  • L’action sur le milieu professionnel
  • La mise en place de la cellule d’étude sur le reclassement et le maintien dans l’emploi

Le Maire propose à l’assemblée de renouveler l’adhésion au service de prévention et santé au travail du centre de Gestion. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, décide de confier au Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l’Aisne, la prestation de prévention et santé au  travail et autorise le Maire à signer la nouvelle convention d’adhésion. Adopté à l’unanimité des membres présents.

RENOUVELLEMENT D’UN CONTRAT CUI – CAE EN PEC AFFECTÉ  A L’ENTRETIEN DES  BÂTIMENTS COMMUNAUX (locaux de l’école primaire) ET A LA RESTAURATION SCOLAIRE :

Madame Lydia GONTHIER, répondait à tous les critères d’attribution d’un contrat CUI, notamment en termes de formation et a donc effectué une première année de contrat en tous points satisfaisante.

Désormais, le contrat CUI CAE ayant disparu, elle peut être renouvelée en qualité de « Parcours Emploi Compétence » nouvellement créé. Elle poursuivra son activité au  sein de l’équipe en charge de la restauration scolaire, d’entretien des bâtiments communaux à compter du 1er avril 2019

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, approuve ce nouveau contrat à l’unanimité.

RENOUVELLEMENT D’UN CONTRAT CUI – CAE EN PEC AFFECTE  A L’ENTRETIEN DES  BATIMENTS COMMUNAUX (locaux de l’école primaire) ET A LA RESTAURATION SCOLAIRE :

Madame Yvette ROBERT, répondait à tous les critères d’attribution d’un contrat CUI, notamment en termes de formation, et a donc effectué deux années de contrat en tous points satisfaisantes.

Désormais, le contrat CUI CAE ayant disparu, elle peut être renouvelée en qualité de « Parcours Emploi Compétence » nouvellement créé. Elle poursuivra son activité au  sein de l’équipe en charge de la restauration scolaire, d’entretien des bâtiments communaux à compter du 1er mars 2019.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, approuve ce nouveau contrat à l’unanimité.

Revalorisation des loyers :

Au vu de l’indice de référence des loyers (IRL) et de sa variation au cours de l’année écoulée, + 1.74%, le Conseil Municipal après en avoir délibéré, décide d’appliquer au 1er janvier 2019 cette variation de +1.74% sur les loyers des logements communaux. (indice de référence des loyers, 129.03 au quatrième trimestre 2018, et 126.82 au quatrième trimestre 2017).

  • le loyer du logement de Monsieur LAUDE est fixé à 176.63 €
  • le loyer du logement de Monsieur DELHAYE est fixé à 176.63 €
  • le loyer du logement de Monsieur LEFEBVRE  est fixé à 250.89 €
  • le loyer du logement de Madame LIBAN est fixé à 250.89 €
  • le loyer du logement de Madame VOLLEREAUX – NARAT reste fixé à 489.81 €

RÉVISION DES TARIFS DE LOCATIONS :

Le Conseil Municipal décide à l’unanimité, après en avoir délibéré, d’appliquer les tarifs ci-dessous pour les locations à compter du 1er janvier 2019 :

  • Salle des fêtes :  220 € (arrhes 110 €)
  • Salle Clichy : 160 € (arrhes 80 €) : réservés aux seuls habitants de Buire
  • Vaisselle : 1 € par convive
  • Location de la friteuse à gaz : 100 € pour le week-end
  • Chauffage : 1 € de l’heure
  • Chapiteau : 230 €
  • Benne : 30 €
  • Tables et bancs :
    • 4 € pour une table et deux bancs
    • 2 € la table seule
    • 1 € le banc seul
  • Vin d’honneur salle des fêtes :  50 € + location des coupes ou verres : 0.20 / pièce
  • Vin d’honneur salle Clichy :  35 € + location des coupes ou verres : 0.20 / pièce
  • Remplacement vaisselle cassée ou manquante : prix au tarif catalogue
  • Location mini-golf : mise à disposition gratuite, avec demande de chèque de caution de 100 € pour le prêt de matériel (club et balle)

BUIRE : passage de grades au Karaté Club BUIRE VERVINS.

Des petits aux adultes, voici le temps venu des passages de grades pour les karatékas de tous âges, au club. Quel que soit le niveau ou la couleur de la ceinture obtenue, c’est la fierté qui domine dans tous les regards.

Il n’y a pas d’âge pour apprécier l’obtention de la récompense d’une année d’entraînements et de compétitions.

« Je tiens à tous vous féliciter pour l’obtention de votre ceinture. Le club est en perpétuelle progression et j’en suis très fier », souligne David le professeur.

Cette année , la présidente avait commandé des diplômes pour le Baby karatéka, les petits étaient ravis.

BUIRE : aménagement des combles de la mairie.

Depuis plusieurs mois, les habitués du secrétariat de la mairie ont vu l’espace de réception du public s’orner d’un escalier intérieur. Fabriqué sur mesure par la société SGM, il est la partie visible d’un gros chantier qui se termine ces jours-ci. Il mène aux combles de la mairie qui n’avaient jamais été isolées ni aménagées.

Depuis longtemps, les besoins existaient, mais le Conseil Municipal avait préféré investir dans des équipements plus directement destinés à la population, à la jeunesse, aux associations ou aux sportifs.

Par contre, le bâtiment de la mairie, plus délaissé était mal isolé, provoquant des dépenses de chauffage en constante augmentation. Il manquait en outre de fonctionnalité, les services étant dispersés dans le bâtiment, avec des réseaux électriques et informatiques qui devaient être repris (en particulier avec l’arrivée de la fibre optique et la dématérialisation des services).

De ce fait, le budget 2018 avait prévu la rénovation du bâtiment pour une meilleure utilisation de l’espace libre. Le budget de 60 000€ a été subventionné par l’État (DETR) à hauteur de 40% HT, le Conseil Départemental prenant en charge 25% HT. L’ensemble au projet aura coûté en fait 20 000€ à la commune, une petite somme au regard de l’aménagement réalisé. L’ensemble des travaux a été réalisé par des entreprises locales et les finitions en régie par les employés communaux.

Les menuiseries et l’isolation thermique et phonique de la totalité des combles ont été confiées à l’entreprise SGM : menuiseries de la mairie en pvc, escalier… Électricité, reprise des réseaux par la société Colas. Le chauffage et le sanitaire étant réalisés par M. Hardy, artisans buirois.

Pour leur part, les agents techniques communaux ont réalisé le revêtement de sol, les peintures, l’installation des étagères et l’aménagement de l’espace en bureaux pour les adjoints, espaces de réunion, archivage … Tout l’aménagement a été réalisé sans rachat de mobilier bien qu’un budget ait été voté. Une partie du mobilier de l’équipement « Picardie en ligne » a été transféré. Le fonctionnement des services de la mairie s’en trouve bien amélioré, en particulier la relation entre le secrétariat et les adjoints. D’autre part, un certain nombre de réunions techniques peuvent maintenant se tenir sans occuper la salle des cérémonies, ce qui contraignait à de nombreuses manipulations de mobilier. Le résultat est vraiment à la hauteur de la qualité de la conception du projet, tous les artisans et employés communaux ont contribué à sa réussite, félicitations à tous.