Vignette crit’air obligatoire pour circuler dans certaines grandes villes au 1° juillet 2017.

La décision a été prise de créer un « certificat qualité de l’air » pour les véhicules construits après le 1° janvier 1997.

 

Dès le 1° juillet 2017, les véhicules non porteurs de la vignette crit’air pourront être verbalisés dans certaines villes. En cette période de vacances, nous pouvons tous traverser ou nous rendre dans ces villes. Il convient donc maintenant de se munir de cette vignette.

 

Tous les véhicules routiers sont concernés : deux roues, trois roues, quadricycles, véhicules particuliers, utilitaires, poids lourds dont bus et autocars.

 

Elle n’est pas applicable aux voitures mises en circulation avant le 1er janvier 1997 (et aux 2 roues mis en circulation avant le 1er juin 2000) qui ne pourront plus rouler dans ces villes pendant la journée.

 

 

Pour pouvoir rouler dans les ZCR (zones à circulation restreinte certaines) des  villes qui les ont mises en place,  les véhicules devront être munis d’une pastille de couleur munie d’un chiffre, selon le degré de rejet de particules et donc de l’émission de polluants atmosphériques. Il y a 6 classes de véhicules, en fonction de l’âge et le type d’énergie employé notifiés par la carte grise. Pour plus de renseignements, voir le site suivant : Développement durable : un certificat de qualité de l’air

Cette vignette permettra de réguler la circulation les jours de pollution importante.

Nous sommes bien entendu tous concernés si nous désirons nous rendre dans les villes ou les zones de ces villes appliquant cette obligation.

 

Pour se procurer la vignette correspondant à un véhicule, le demande doit être faite par internet ou par courrier. Le prix est de 4,18 € (comprenant les frais d’envoi) par vignette et donc par véhicule. Vous pouvez commander la vignette crit’air ou demander le formulaire papier en suivant ce lien : certificat-air.gouv.fr/demande/cgu

 

Paris est bien sûr concernée par ces  zones à circulation restreinte. La vignette crit’air y est obligatoire depuis le 16 janvier 2017 (une période d’adaptation est prévue). A Grenoble, cette obligation date du 1° novembre 2016 (les 49 communes de l’agglomération sont concernées)

 

 

Les villes qui peuvent maintenant aussi mettre en place rapidement ces zones  sont celles qui disposent d’un plan de protection de l’atmosphère (PPA).

 

En fait, toutes les agglomérations où les pics de pollution sont fréquents pourraient l’adopter pour mettre en place des dispositifs de circulation restreinte. Ce sera aux élus et préfets des zones concernées de décider.

 

Voici la liste des agglomérations couvertes par un PPA : Avignon, Béthune, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Douai-Lens, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Pointe-à-Pitre-Les-Abymes, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulon, Toulouse, Tours, Valenciennes. Cette liste n’est pas exhaustive.