INSOLITE à BUIRE : oiseau-mouche ou papillon ?

Depuis plusieurs jours, des Buirois observent un étrange manège dans leur jardin. Un animal volant très rapidement, avec une précision redoutable, butine les phlox de leur parterre. Dans un premier temps, ce vol agile et efficace fait penser à un oiseau-mouche ou à un colibri, d’autant qu’on peut apercevoir distinctement ce qui peut sembler être un bec long, fin et recourbé.

 

sphinx colibriMais il faut se rendre à l’évidence ; il s’agit bien d’un papillon ressemblant à un papillon de nuit, avec des ailes courtes et un vol très rapide. Après plusieurs recherches, la solution est trouvée : c’est un « moro sphinx » encore appelé « sphinx colibri », diurne, qui butine les fleurs, et c’est sa longue trompe que l’on voit plonger dans chaque fleur.

 

Le spectacle étant tout de même assez saisissant, notre Buirois a sorti sa caméra pour filmer la scène et vous en faire profiter : il suffit de cliquer sur le lien suivant : sphinx colibri butinant

 

 

 

 

 

La légende de BUIRE

« BUIRE-EN-FRANCE, 42 lieues de Paris, 12 maisons, 13 puits »

Cette expression qui a traversé le temps fait référence à la légende du puits de Buire qui fait partie de la culture orale transmise depuis le 16° siècle.

Dans les années 1960-70, Pol Verschaeren, ancien curé de Wimy et aussi historien, a transcrit de nombreuses légendes de Thiérache, dont la nôtre. Nous vous la proposons, réécrite en nous inspirant très largement du texte de Pol Verschaeren. Elle comprend trois pages et peut être consultée aussi sur la page de l’histoire de BUIRE en cliquant sur le lien suivant : Histoire : la légende du puits

Vous pouvez aussi la lire ci-dessous en cliquant sur chacune des 3 pages :

LEGENDE DU PUITS DE BUIRE final ancien      LEGENDE DU PUITS DE BUIRE final ancien     LEGENDE DU PUITS DE BUIRE final ancien